Comme toutes les belles histoires, ce Stammtisch a commencé par des chansons : 

Chacun avait comme instruction de préparer un ou plusieurs Lied allemands.

Françoise, Nadine et Murielle ont commencé de façon grandiose en nous chantant (en allemand, bien sûr) : "Lilly Marlen".

Cette chanson est internationalement connue interprétée par Marlène Dietrich. Écrite pendant la Grande Guerre de 14-18 par Hans LEIP, cette merveilleuse chanson d'amour et de solitude a été reprise par la radio de la Wehrmacht, chantée par Lale ANDERSON en début de la guerre et a rencontré un succès extraordinaire dans toute l'Allemagne. Goebbels qui la jugeait démoralisante aurait voulu l'interdire.

Marlene DIETRICH s'est engagée dès les années trente dans la lutte contre le nazisme. Elle s'est refugiée aux États-Unis et a repris cette chanson en 1944, suscitant un énorme écho auprès des armées de toutes nationalités. En 1947, elle reçoit la médaille de la Liberté, la plus haute distinction amériacine que peut recevoir un civile pour sa participation active à la lutte contre le nazisme. 

 

 Avec Denise et Charles, c'était tout autre chose tant dans la qualité de l'interprétation que dans le choix des chansons. 

 

"Die Gedanken sind frei" est aussi une chanson liée aux périodes d'oppression populaire. On n'a pas retenu le nom de son parolier. Écrite vers 1810, elle a toujours été le chant des résistants de toutes les guerres. "Je pense ce que je veux, selon mon bon plaisir. Nos pensées sont libres". Sa dernière utilisation date de 2015, chantée par Léonard COHEN après les attentats contre Charlie Hebo.

"Sag mir warum" est la chanson d'un présentateur de radio luxembourgeois qui a eu le prix de l'Eurovision. Il rappelle aux plus âgés d'entre nous leurs premiers slow langoureux des années 60 (1960).   

 

 

 

 

 

 

Quand à la qualité artistique de la chose, elle était très différente du premier groupe. Il vaut mieux admirer cette belle image qui traduit les merveilleuses paroles du second groupe.

 

La soirée a comporté l'apéritif, aux bords de l'étang puis dans la salle, suivi d'un repas au dessus de tout éloge (les poivrons farcis de Dorothée, Hummmm !).

Pour évoquer le reste de la soirée, rien n'est plus parlant que dieser Apfelstrudel ganz lecker apporté par Françoise (elle remerciera qui de droit) qui a conclu un repas excellent.

Et le tout avec Murielle et Denise au son de l'accordéon...

 

 

Rendez-vous en septembre pour les Stammtisch de 2018-2019 !