Quel Français ne pense pas que le Père Noël soit une invention des américains qui auraient importé ce personnage pour remplacer la Nativité par une société consommatrice de Coca-Cola ?
 
Le sociologue Hans HERTH nous explique que, bien au contraire, Wotan, dieu des Germains (Toutates pour les Gaulois) était déjà dans la haute antiquité un personnage volant dans les cieux, chevauchant Sleipnir son cheval à huit pattes, pour apporter des cadeaux à l'occasion du solstice d'hiver, clôture d'une année agricole et moment du paiement des rentes annuelles... et période des achats de cadeaux.

 

On est bien loin de la civilisation américaine et de son Coca-Cola.
 
On  retrouve le casque ailé de Wotan sur la tête d'Hermès et de Mercure qui étaient comme lui les dieux protecteurs des commerçants. Plus au nord, Odin gardait les mêmes emblèmes chez les Scandinaves.
 
L'Église romaine remplaça ce Dieu du culte antique par Saint Nicolas, le Saint protecteur des commerçants à qui il adjoignit un "Père Fouettard", dont la version germanique est le Valet Ruprecht qui rappelle étrangement l'ancien Dieu déchu Wotan.
 
Aujourd'hui notre jovial père Noël moderne semble faire la synthèse des deux et sa venue célèbre toujours le commerce (et les cadeaux). 
 
Une soirée pleine d'enseignement et d'humour qui nous a permis de prendre un peu de recul sur notre civilisation et les sources les plus lointaines de nos fêtes de fin d'année : la célébration du commerce !